Les réseaux sociaux prennent une part toujours plus importante dans notre quotidien. En les utilisant, une multitude d’informations nous atteint et là, la brèche pour les partis politiques est créée, ils peuvent s’inviter chez nous à tout moment de la journée et faire leur campagne qui des fois est un peu douteuse…. Voici deux différentes manières dont les partis des Verts et du PLR ont mené leurs campagnes politiques sur les réseaux.

Les réseaux sociaux ont réussi à capter l’attention de toutes les générations bien qu’une grande proportion soit « jeune ». Ils ont aussi pris une place prépondérante dans nos vies privées. Ça, les partis politiques l’ont aussi compris. Aujourd’hui, ils développent désormais leurs images de marque sur Facebook, Instagram, LinkedIn, YouTube et Twitter.

Ceux qui s’en sont sortis le mieux cette année sont les Verts avec leur vague verte sur laquelle ils ont pu surfer avec pérennité, et le PLR, qui a directement soutenu les mouvements proclimats et féministes, ce qui l’a mené à comprendre à quel sauce il allait être mangé pour ces #EF2019 !

Les partis politiques comme les Verts ou le PLR ont tout intérêt à être présents sur les réseaux,  car ils sont clairement un ensemble d’instruments à intégrer dans toute stratégie électorale, ça leur ouvre une porte de visibilité gigantesque et ça leur offre l’opportunité d’échanger avec les citoyens.

Et les Verts dans tout ça ?

À mon avis, cette année a été très bénéfique pour les Verts, ils ont capté l’attention des gens, mais surtout des jeunes avec la grève des femmes et l’urgence climatique. Le climat est au goût du jour, il a suscité l’intérêt du grand public, essentiellement auprès des jeunes générations qui se sont mobilisées lors de différentes grèves du climat.

En ce qui concerne l’utilisation des médias sociaux, nos chers partis suisses sont à la traîne, bien qu’ils aient rapidement compris qu’il était nécessaire de se démarquer cette année, rajeunir l’image de parti, mobiliser les jeunes, mettre en avant les femmes et parler du sujet clé : le climat. Ils ont su jouer avec ces sujets pour éveiller les consciences et rallier les jeunes à leurs causes avec leurs hashtags #Greveduclimat #ElectionsClimat2019 #VagueVerte💚

Ils sont où les #FDP ?

Des internautes ont profité du malheureux hashtag pour se moquer de la maladresse de certains partis. La fameuse barrière des langues entre les romands et les alémaniques a encore frappé, mais était-ce réellement en défaveur du PLR ?
Voici un post où ce hashtag est sujet de plaisanterie:

Le PLR a vu sa stratégie essentiellement orchestrée par le comité de direction du parti, chaque candidat a eu l’embarras du choix pour communiquer : du tout-ménage distribué dans les gares (avec un croissant miam-miam) aux publications sur les réseaux sociaux, tout est bon pour se faire remarquer et apprécier par les citoyens.

Je trouve ce post Instragram particulièrement intéressant et très fin. Le PLR a ajouté une légère touche d’humour à travers laquelle un message est clairement passé.

Les partis ne demandent qu’une chose à leurs candidats : respecter la règle d’or, qui est de s’assurer que le même message central est diffusé à travers tout le parti. Comme le hashtag #TeamFDP qui a été un peu mal calculé mais qui en contrepartie a fait le buzz en Suisse romande. Bien évidemment, il a été détourné à maintes reprises par des twittos et utilisateurs Facebook.

Et toi, qu’as-tu pensé des dernières campagnes politiques suisses sur nos réseaux sociaux ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s